Jan 10, 2018

Dinant: des droits humains bafoués avec le soutien du groupe de la banque mondiale

FacebookTwitterGoogle+EmailPrintShare

Le procès de « Juana Doe et al. contre SFI » est actuellement en cours aux Etats-Unis. Des familles paysannes honduriennes s’opposent la Société Financière Internationale (SFI ou IFC en anglais), branche de la Banque mondiale en charge du secteur privé dans des pays en développement. La SFI a prêté plusieurs millions de dollars à l’entreprise agro-alimentaire Dinant, productrice d’huile de palme. Dinant est accusée d’avoir agressé, torturé et assassiné des paysans pour vouloir récupérer leurs terres.

Ce procès met en lumière la toute-puissance d’une multinationale comme Dinant face à des paysans ayant perdu leurs terres. Il est aussi l’occasion de se questionner sur la pertinence de l’immunité juridique de la SFI alors que celle-ci a dérogé à ses valeurs environnementales et sociales de développement en finançant une telle entreprise.

Pour plus d’informations, accédez à cet article par Connexion justice sociale (CJS)