Fév 02, 2016

Les États-Unis avance avec le financement de « Power Africa »

FacebookTwitterGoogle+EmailPrintShare

Hier, le Congrès Américain a adopté l’« Electrify Africa Act », une loi qui vise à promouvoir les investissements concernant l’accès à l’électricité en Afrique Sub-Saharienne. Cette adoption formalise en partie « Power Africa », une initiative menée par les États-Unis en collaboration avec des gouvernements africains, la Banque mondiale, la Banque Africaine de développement, ainsi que des gouvernements donneurs afin de créer un effet de levier qui encouragerait le secteur privé à investir dans l’accès à l’électricité.

Pour réduire avec succès les inégalités en matière d’énergie en Afrique, « Power Africa » devra s’assurer qu’il répond aux besoins et priorités – ainsi qu’au respect des droits de l’homme – des communautés africaines auxquelles il entend bénéficier. Dans un article intitulé « Time for a power shift in Power Africa », Gretchen Gordon de la Coalition pour les droits humains dans le développement souligne plusieurs des défis présentés par « Power Africa » et propose des solutions pour s’assurer qu’une augmentation des investissements dans ce secteur coïncident avec de réelles bénéfices dans la vie des personnes concernées.