Les défenseurs des droits humains

<<Cliquez ici pour agir au journée des droits de l’homme >>

De nos jours, les communautés et les organisations de la société civile qui se prononcent sur les activités de développement sont de plus en plus attaquées. Dans cette situation de criminalisation des défenseurs de l’environnement et des droits humains et face à la réduction de l’espace de participation au développement, les banques de développement ont la responsabilité de veiller à ce que leurs activités ne causent pas de violations des droits humains, ni ne contribuent à ces violations, notamment en prenant les mesures nécessaires pour identifier et prendre en compte les risques relatifs aux droits humains. Veuillez lire et signer la déclaration signée par plus de 100 organisations qui exhorte les institutions financières internationales à respecter les droits humains et à faire tout ce qui est en leur pouvoir pour favoriser un environnement permettant la participation du public, dans lequel les personnes sont habilitées à participer à l’élaboration de leurs propres programmes de développement et à exiger des comptes à leurs gouvernements, aux bailleurs de fonds, aux entreprises et autres acteurs. Visitez la page de la campagne ici (en anglais).